HISTOIRE DE KOH SAMUI

OLD PICTURES OF KOH SAMUI

 HISTOIRE DE KOH SAMUI:

L'île n'a connu qu'un développement assez tardif et était probablement inhabitée jusqu'au VIIème siècle. Le nom actuel de Samui reste mystérieux. Il provient peut-être du nom d'un des arbres locaux, mui, ou du mot chinois saboei, qui signifie "port sûr". Jusqu'à la fin du 20ème siècle, Koh Samui était une communauté de pêcheurs, auto-suffisante et isolée, qui n'établissait que peu de contacts avec la Thaïlande.

La première représentation de Koh Samui sur une carte géographique date de 1687 sur d'anciennes cartes maritimes chinoises, à l'époque de la dynastie Ming, sous le nom de Pulo Cornam. Mais le commerce maritime entre la Chine et Koh Samui a certainement débuté bien avant. Des reliques historiques de Samui ont été découvertes il y a plus de 1200 ans. 
Ce n'est qu'à la fin des années 1800 que Samui a commencé à se faire connaître, même en Thaïlande. C'est sous le règne du Roi Rama V, Sa Majesté le Roi Chulalongkorn, que Samui fut inclus sur la carte du Royaume de Siam.
Le roi Rama V en 1887, visita Koh Samui, en transit vers sa destination de vacances préférée, Koh Phangan.
A l'époque, on en savait peu sur Koh Samui, à l'exception des productions de l'île, les noix de coco (qui sont transformées pour la production de coprah), les fruits tropicaux, la pêche et le bambou.

Les commerçants et marins malais et chinois se rendaient à Koh Samui depuis le milieu du XVIIème siècle, pour se protéger des tempêtes tropicales du Golfe de Thaïlande. Certains se sont installés pour travailler ou pour fonder une famille.
Ces nouveaux arrivants vivaient initialement près des principaux ports de pêche et de commerce de Nathon, à Maenam ou Bophut. La migration et l'intégration de ces colons ont grandement influencé la culture locale.
Ils ont également apporté le bouddhisme avec eux, qui est finalement devenu la principale religion de l'île, ainsi qu'une population musulmane minoritaire et ouvrière. Toutes les villes principales se situaient le long de la côte et le seul moyen de transport était le bateau.

Nathon, étant la ville la plus proche du continent, a connu une croissance plus rapide. Au final, Nathon devint la capitale de Samui, et le centre de toute l'administration du gouvernement local. Les industries locales, les fruits tropicaux, le bambou, la noix de coco et la pêche ont continué de croître, tout comme les petits villages côtiers de Lipa Noi, Maenam, Bophut, Chaweng et Lamai.

Dans les années 60-70, les premiers aventuriers occidentaux à découvrir Koh Samui, fûrent les hippies, en quête de nouveaux paradis. Il n'a ensuite fallu qu'une dizaine d'année pour que cet archipel soit accessible à tous les voyageurs
En 1967, le chef de l'île a demandé aux autorités compétentes de Bangkok le financement pour construire un réseau routier de 52 km autour de Samui. Les travaux ont commencé dans l'année.
Seulement 200 hommes fûrent employés pour ces travaux titanesques. Les collines et le terrain rocheux et montagneux de la côte est de l'île constituaient les défis physiques les plus redoutables..
La dynamite s'est révélée être la méthode la plus efficace pour ouvrir la voie à un chemin de 52 km qui devait être assez large pour que les machines et les véhicules puissent passer. Cette voie a permis aux véhicules de construction d'accéder à l'ensemble des 52 kilomètres. Le climat tropical de l'île, bien qu'il soit parfait pendant 11 mois de l'année, a causé de nombreux retards, car toute forte pluie ou inondation rendait impossible tout travaux. En 1973, le projet de rocade s'achevait. La rocade était officiellement nommée Thai Route 4169. 

Une grande partie de la population thaïlandaise de Samui est alors venue à Samui en provenance d'autres villes de la Thaïlande pour trouver du travail et profiter de l'industrie touristique en plein essor.

En 1980, le ministère du tourisme de Thaïlande commande un projet pour développer et promouvoir l'île en tant que destination touristique. Koh Samui devient rapidement une destination favorite tant pour les ressortissants thaïlandais que pour les touristes étrangers.

En 1989, Bangkok Airways finance le premier et unique aéroport de Samui. Le développement atteint son paroxysme la décennie qui suit.